Le management des frontières à l’épreuve des portes clés

Le télétravail se généralise et, avec lui, se dissolvent les repères habituels du travail. Vos collaborateurs travaillent depuis leurs bureaux, leurs salons ou leurs cuisines alternativement et, parfois, aléatoirement. Certains sont carrément insaisissables. En réaction, et au prix d’une négociation titanesque avec vos collègues des moyens généraux, vous avez obtenu que chaque membre de votre équipe dispose d’un téléphone professionnel. 

Vous croyez que rien, cette fois, ne devrait les retenir de décrocher quand vous les appelez. 

 

C’est normal, c’est dans votre tête.

Les travaux sur l’harmonie entre vie professionnelle et vie personnelle ont longtemps développée l’idée selon laquelle les débordements du travail sur la sphère privée étaient facteurs de pénibilité. 

A l’appui de cette idée, on  pense évidemment au temps de travail et à la charge mentale. La vie familiale ne peut que souffrir de l’absence physique ou psychologique de l’un de ses membres.  Mais des travaux plus récents ont introduit l’idée d’enrichissement mutuel : le travail peut, aussi, enrichir la vie personnelle (et réciproquement). Or tous les individus ne bénéficient pas de ces gains. 

 

Pourquoi ?

Nous sommes tous équipés de clôtures psychologiques qui établissent des frontières entre nos différentes sphères de vie. Et nous avons des façons différentes de gérer ces frontières, selon nos préférences et nos compétences. Les segmenteurs préfèrent une séparation nette : dans leur bureau pas de photo de leurs familles ; nul échange sur leurs vacances ou leurs enfants à la machine à café. Evidemment, il est possible pour eux de rester tard au bureau, mais il est impossible de ramener du travail à la maison. A l’inverse, les intégrateurs ne segmentent pas les deux univers. Ceux sont eux, par exemple, qui utilisent le même porte-clés pour les clés de leur bureau et celles de leur maison.

Conclusion ? 

La prochaine fois que l’un de vos collaborateurs en télétravail ne décrochera pas son téléphone pro aux heures de bureau, plaignez-le : c’est peut-être un segmenteur qui a perdu ses clés…


Dumas, T. L., & Sanchez-Burks, J. (2015). The professional, the personal, and the ideal worker: Pressures and objectives shaping the boundary between life domains. The Academy of Management Annals, 9(1), 803–843.

Plus d'articles

TGIF

Si j’étais un homme

Tout le monde se souvient de cette très belle chanson de Diane Tell ! Vous l’avez forcément chantée en soirée, dans un karaoké, ou en voiture (cette

TGIF

TGIF : la flemme qui dérape

Certains matins sont plus durs que d’autres : on se réveille, on a la tête dans le pâté, on se sent faible, on est « cuit

TGIF

TGIF du 26.02.21

Le monde de fabieng et corenting   Connaissez-vous les « Neurchi » ? On ne va pas se mentir, ces groupes satiriques, qui ont fait leur

Info Cognito

Debout, couché, assis…

Depuis le début de la généralisation du télétravail, vous voilà débarrassé des réunions présentielles et de leurs ballets d’entrées (en retard) et de sorties (en

Actweet RH

AcTweet RH du 26.02.21

Vaccination discrète ! Depuis ce jeudi, votre médecin du travail a la possibilité de vous injecter le vaccin Astrazeneca contre la Covid-19… SI vous avez entre 50 et 64 ans… ET

Info Cognito

Augmentation ne rime pas avec rétention

Augmenter la qualité de vie au travail est l’un de vos objectifs. Car, certes, il est souhaitable que chacun soit heureux. Mais il est encore

Actweet RH

AcTweet RH du 18.02.21

C’est élémentaire ! L’enquête Tracov, mise en place par la Dares, a pour objectif de décrire les conséquences concrètes de cette crise sur les conditions de

TGIF

TGIF du 18.02.21

Le monde du travail au banc des accusés   Qui n’a jamais jugé les conditions de travail de son entreprise, ou de celle d’un proche,

TGIF

TGIF du 12.02.21

Un entretien à la mode   Il y a, dans le monde du travail, une légende qui dit que n’importe qui serait capable de mener

A propos de Saven

Chez Saven, nous rêvons que chacun soit recruté là où il peut vraiment réussir. Pour cela, nous conduisons des recherches fondamentales et appliquées, nous explorons, découvrons et innovons. Nous challengons en permanence l’existant. Nous adorons aller là où les autres ne vont pas.

Bref, nous sommes des Assessment Game Changers.